Préparer son jardin et son potager pour l’hiver en 5 étapes

Novembre est le mois idéal pour nettoyer, prendre soin du sol, et préparer son jardin et son potager pour l’hiver . La terre bien protégée pourra hiberner d’un sommeil réparateur, résister au gel et au froid, et ainsi permettre à la vie de renaître au printemps.

Pour ne pas que les semaines de pluie et de gel à venir ne mettent à mal le potager, la pelouse, les fleurs et les arbres, enfilez vos gants et retroussez vos manches, voici les 5 étapes pour préparer le jardin et le potager à l’hiver .

Pourquoi préparer le jardin et le potager à l’hiver ?

La besogne du jardinier n’est pas tout à fait achevée une fois l’été terminé ! En effet, protéger le sol et le nourrir est nécessaire avant les gelées hivernales, notamment avec la couverture végétale nutritive. Vous en tirerez largement profit au printemps, en termes de travail allégé mais aussi de meilleures récoltes. De votre activité hivernale dépendra donc votre réussite printanière !

C’est par conséquent maintenant, en automne, que vous allez optimiser vos efforts et vos résultats, notamment pour le potager. C’est le moment idéal pour réfléchir et réorganiser son architecture. L’hiver offre une parenthèse très appréciable pour repenser et modifier l’architecture du potager, donc la place de chaque culture.

Il est possible que l’agencement de votre potager vous satisfasse pleinement, mais il est aussi possible que vous ayez observé à la saison précédente les zones plus ou moins ensoleillées au fil de la journée, plus ou moins soumises au vent, et plus ou moins fertiles.  Vous pouvez aussi réfléchir et réajuster vos besoins et désirs en termes de productions, ou vos envies d’expérimentations permaculturelles.

Comment préparer son jardin et son potager pour l’hiver ?

Pour bien préparer votre jardin et votre potager pour l’hiver, suivez ces 5 étapes :

Arrachez les végétaux morts, désherbez et nettoyez

Si vous avez suivi nos précédents conseils, vous avez profité de la rentrée du jardin pour tailler les arbres, restaurer la pelouse, désherber et biner. Le plus gros est donc déjà fait, il s’agit de compléter le travail pour l’hiver.

Arrachez tous les végétaux morts du potager, arrachez toutes les mauvaises herbes du jardin, tondez la pelouse une dernière fois avant l’hiver, taillez bien le reste des arbres fruitiers, élaguez les arbres, ramassez les feuilles mortes, et déposez la tonte et tous vos déchets verts au compost .

Récoltez les dernières récoltes et protégez les plantes

Il reste au potager des récoltes, soit à protéger soit à récolter et consommer maintenant.

Pour les tomates, radis pâtissons, fenouils, épinards ou courgettes : récoltez-les. Plutôt que d’arracher les plants, coupez-les à la racine, et laissez le reste en terre : il se décomposera tout seul et fournira de l’azote à la terre.

Pour les légumes racines, conservez-les dans un silo enterré : carottes, betteraves, navets, radis d’hiver, panais, salsifis, céleris-raves, etc. Pour les cultures qui doivent rester en place, vous pouvez les protéger du froid en les buttant, et en rajoutant un voile d’hivernage, ou encore en les entourant d’une serre ou d’un tunnel en plastique : choux, poireaux, brocolis, topinambours, mâche, cucurbitacées, etc.

Protégez également vos fleurs et plantes : rentrez les pots, mettez des voiles d’hivernage aux arbustes, buttez et paillez les plantes et rosiers, et positionnez des pots en terre retournés sur vos petites plantes en terre.

voile-hivernage-plantes

Aérez et travaillez la terre

Contrairement aux habitudes des jardiniers de travailler le sol au printemps, il vaut mieux le préparer en automne, pour le protéger de l’hiver, favoriser le tassement des sols et enrichir la terre pour le printemps, sans trop aller en profondeur.

Si vous avez déjà paillé la terre du potager en septembre, le sol a conservé une bonne souplesse et ne sera pas trop difficile à travailler. Il faut à présent décompacter et aérer la terre avec une bêche ou une fourche bêche , pour ameublir le sol sans le retourner, et sans casser les mottes de terre. Bêchez la terre sur 15 à 20 cm , et profitez-en pour désherber les nuisibles qui vous sont désormais accessibles.

Si vous le souhaitez, utilisez plutôt une grelinette pour aérer le sol : cette alternative plus écologique évite de bousculer la couche supérieure de la terre, car elle est riche en micro-organismes qui sont bénéfiques aux cultures.

Nourrissez et paillez le sol

Une fois décompactée, la terre a besoin d’être nourrie pour l’hiver : épandez une couche généreuse et uniforme de compost ou de fumier sur le sol du potager. Laissez le compost à même le sol, le temps que les pluies le fassent pénétrer en terre.

Renouvelez éventuellement  cette couche dans un mois, quand le tout aura bien été assimilé par les micro-organismes du sol.

Paillez ensuite le tout en couche épaisse (paille, sciure, foin, feuilles ou copeaux de bois), de 5 cm jusqu’à 30 cm , jusqu’au printemps. Cette couche protectrice gardera la terre au chaud et la protègera du gel, du vent, de la pluie et de l’érosion hivernale. Paillez aussi le sol des arbres et massifs .

nourrir-pailler-sol-potager

Vous n’aurez alors qu’à gratter la surface de la terre et écarter le paillage d’un coup de griffe en mars, elle sera nourrie, souple, pleine de minéraux, et prête pour les semis !

Nettoyez et entretenez vos outils

“Les bons outils font les bons ouvriers” dit l’adage, il vaut mieux donc avoir des outils de jardinage de qualité , qui seront performants et dureront dans le temps. Aussi, ces outils ont besoin d’entretien régulier. Bichonnez donc vos outils pour prolonger leur durée de vie et leur efficacité.

Après ce travail d’automne au jardin et au potager, retirez la terre de vos outils, rincez-les et séchez-les. Ensuite, nettoyez toutes les parties métalliques de vos outils au papier de verre très fin (pour ne pas rayer), afin d’en retirer la rouille en surface.

Aiguisez vos petits outils (serpette ou sécateur) à l’aide d’une pierre à affûter, et vos gros outils avec une petite lime à fer ou une meuleuse à disque (comme la pelle bêche).

Passez enfin de l’huile de lin sur toutes les parties métalliques des outils préalablement nettoyées et affutées, pour empêcher la rouille de s’installer. Huilez également les manches en bois pour les nourrir et les protéger de l’humidité.

Enfin, n’oubliez pas vos tuyaux d’arrosage : videz l’eau restée stagnante, pour éviter que le gel les fasse exploser et les rende inutilisables. Puis, stockez-les enroulés en ovale, et enfin vidangez et mettez hors-gel vos arrivées d’eau extérieures .

Soyer le premier à donner votre avis

Préparer son jardin et son potager pour l’hiver en 5 étapes

Préparer son jardin et son potager pour l’hiver en 5 étapes

Novembre est le mois idéal pour nettoyer, prendre soin du sol, et préparer son jardin et son potager pour l’hiver . La terre bien protégée pourra hiberner d’un sommeil réparateur, résister au gel et au froid, et ainsi permettre à la vie de renaître au printemps. Pour ne pas que les semaines de pluie et […]

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Halloween approche, c’est l’heure de sortir vos déguisements, de préparer les bonbons et de creuser votre citrouille d’Halloween ! Quoi de mieux pour une ambiance inquiétante qu’une Jack-O’-Lantern à l’américaine ? Récoltez le fruit de votre labeur au potager, avec une citrouille ou une grosse courge du jardin, d’un couteau, d’un feutre, et suivez le […]

Comment faire du compost ?

Comment faire du compost ?

Le compost est le processus de recyclage des matières organiques. Les jardiniers s’en servent pour nourrir, protéger et fortifier les plantes et le potager. Pour vous mettre au compostage domestique, rien de sorcier : vous pouvez faire du compost à partir de vos déchets de cuisine (épluchures de légumes, sachet de thé, etc.) et de […]

La rentrée se fait aussi au jardin

La rentrée se fait aussi au jardin

Au retour des vacances, le jardinier doit s’affairer. Quelques surprises peuvent l’attendre au jardin après la canicule, la sécheresse ou la pluie, et il faut préparer la rentrée. Eh oui, après avoir récolté les fruits de votre labeur du printemps et de l’été, cette rentrée de septembre marque un renouveau pour le jardin et le […]

Pourquoi planter des oeillets d’inde près des tomates ?

Pourquoi planter des oeillets d’inde près des tomates ?

Si vous craignez l’invasion d’insectes ravageurs sur les légumes de votre potager, notamment sur vos tomates, ne vous précipitez surtout pas sur l’insecticide. Il existe en effet une manière bien plus naturelle et plus jolie de faire fuir ces parasites : l’œillet d’inde. Grand ami des jardiniers, l’œillet d’inde est originaire d’Amérique du sud. Si […]

Mode d’emploi pour une tronçonneuse en parfait état

Mode d’emploi pour une tronçonneuse en parfait état

Taille des arbres, arbustes…Votre tronçonneuse est souvent mise à rude épreuve pendant la belle saison. Voici notre mode d’emploi spécial Lambin afin que votre outil soit toujours en parfait état de marche  pendant tout l’été !

Quels sont les avantages d’un robot tondeuse ?

Quels sont les avantages d’un robot tondeuse ?

Vous êtes fatigués de tondre manuellement votre jardin ? Vous hésitez à passer à la vitesse supérieure grâce au robot tondeuse ? Lambin vous explique quels sont les avantages que procurent les robots tondeuses…

Comment bien choisir sa tronçonneuse ?

Comment bien choisir sa tronçonneuse ?

Vous avez besoin d’une nouvelle tronçonneuse mais vous ne savez où donner de la tête ? Tronçonneuse à batterie, tronçonneuse électrique, tronçonneuse élagueuse, tronçonneuse thermique… il est vrai que l’on peut vite être perdu. Lambin vous guide dans le choix de la tronçonneuse la mieux adaptée à vos besoins.

Comment bien entretenir son souffleur ?

Comment bien entretenir son souffleur ?

Le souffleur, qu’ils soit thermique ou électrique, est un appareil dont la durée de vie est de plusieurs années. Seulement, pour qu’il puisse tenir si longtemps sans connaître de problèmes tels des baisses de performance, ou des casses, un entretien régulier est nécessaire. Cet entretien est réalisable par tous, suivez donc les conseils de Lambin […]

Souffleur thermique ou souffleur électrique ?

Souffleur thermique ou souffleur électrique ?

Il est primordial de bien choisir son matériel. Chaque cas précis, chaque terrain a besoin d’outils adaptés à ses caractéristiques. Il faut donc se poser les bonnes questions afin de bien choisir ses outils de jardin, comme un souffleur. Lambin vous aide donc à faire la différence entre souffleur thermique et souffleur électrique.