Comment faire du compost ?

Le compost est le processus de recyclage des matières organiques. Les jardiniers s’en servent pour nourrir, protéger et fortifier les plantes et le potager.
Pour vous mettre au compostage domestique, rien de sorcier : vous pouvez faire du compost à partir de vos déchets de cuisine (épluchures de légumes, sachet de thé, etc.) et de jardinage (feuilles, branchages…). Suivez nos conseils pour réussir le parfait compost !

Comment faire du compost ?

Pour faire du compost :

  1. choisissez où fabriquer un bac à compost stable, bien ventilé avec un couvercle ;
  2. installez le bac au soleil ;
  3. remplissez le bac de couches successives de végétaux secs (feuilles, brindilles) et de déchets humides (épluchures de légumes, résidus de tonte, etc.) ;
  4. 2 ou 3 semaines après la mise en route, veillez à l’aération du tas de compost et à son taux d’humidité : s’il sent le souffre, c’est qu’il faut l’aérer en le retournant ;au contraire, s’il ne sent rien du tout, il manque certainement d’eau et il faudra donc l’arroser ;
  5. au bout d’environ 6 mois à 1 an, utilisez-le par épandage ou patientez encore un peu pour vous en servir comme substrat de plantation.

Avec quoi faire du compost ?

Pour faire du compost chez vous, vous pouvez utiliser certains de vos déchets domestiques. D’autres, en revanche, ne se prêtent pas au jeu du compost.

Les éléments compostables

Pour faire du compost, il faut utiliser les déchets organiques compostables que vous mettez de côté lors de votre tri sélectif.

faire-compost-dechets

On dénombre trois types de déchets organiques pour le compostage domestique :

  • les déchets de cuisine : épluchures de fruits et légumes, restes de repas, marc de café, sachet de thé, coquilles d’oeufs, …
  • les déchets de maison : plantes d’intérieur fanées, mouchoirs en papier, papier journal, papier et carton non traités…
  • les déchets de jardin : fleurs fanées, herbe tondue, paille, branchages, …

Les éléments non-compostables

Tous vos déchets ne sont pas destinés à être compostés. Pour faire du compost, on exclut :

  • les déchets non organiques : verres, métaux, tissus ;
  • les coquillages ;
  • les huiles de friture.

Nous vous déconseillons aussi les éléments carnés (viande et poissons) ainsi que les excréments d’animaux qui génèrent rapidement de mauvaises odeurs et risquent d’attirer les animaux.

Les secrets pour faire un bon compost

Le secret d’un bon compost bien décomposé est l’équilibre entre les éléments humides et les éléments secs.

Les éléments humides apportent de l’azote. Ils se décomposent plus vite que les éléments secs. C’est donc pour cela qu’il est recommandé d’alterner les couches. Chaque couche doit idéalement avoir une épaisseur de 20cm.

S’il y a majoritairement des déchets humides dans votre compost, celui-ci aura tendance à pourrir. Si, au contraire, votre compost est composé essentiellement d’éléments secs, il prendra beaucoup de temps à se décomposer.

Pour accélérer le processus de décomposition des déchets secs, on vous conseille de les broyer avec un broyeur de végétaux, d’ajouter une pelletée de terre au tas et d’arroser un peu au purin d’ortie. Le purin d’ortie fait des merveilles sur un compost trop sec.

faire-compost-secrets

Le compost doit impérativement maintenir un taux d’humidité constant pour permettre aux collemboles, vers, champignons et micro-organismes de survivre.

Pensez également à remuer de temps en temps votre compost pour l’oxygéner et garantir une bonne aération.

Au bout de 6 mois à 1 an, la matière organique sera complètement transformée en humus brun et ressemblera à du terreau, pour le plus grand plaisir de vos plantations ! Et voilà du compost naturel, servant d’engrais et de substrat, à moindres frais !

Soyer le premier à donner votre avis

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Halloween approche, c’est l’heure de sortir vos déguisements, de préparer les bonbons et de creuser votre citrouille d’Halloween ! Quoi de mieux pour une ambiance inquiétante qu’une Jack-O’-Lantern à l’américaine ? Récoltez le fruit de votre labeur au potager, avec une citrouille ou une grosse courge du jardin, d’un couteau, d’un feutre, et suivez le […]

La rentrée se fait aussi au jardin

La rentrée se fait aussi au jardin

Au retour des vacances, le jardinier doit s’affairer. Quelques surprises peuvent l’attendre au jardin après la canicule, la sécheresse ou la pluie, et il faut préparer la rentrée. Eh oui, après avoir récolté les fruits de votre labeur du printemps et de l’été, cette rentrée de septembre marque un renouveau pour le jardin et le […]