Comment faire du purin d’ortie ?

Le purin d’orties est un répulsif naturel contre les parasites, tout en étant un excellent engrais pour le potager et le jardin. Créer son propre purin d’orties est très facile, ne coûte rien, et permet de lutter efficacement contre les pucerons sans utiliser de produits chimiques. Découvrez la recette et les vertus du purin d’orties 100% bio !

Pour faire 10 L de purin d’ortie, il vous faut :

    • des gants et un sécateur (pour la cueillette des orties) ;
    • une balance (pour peser les orties) ;
    • 1 kilo d’orties fraîches (au printemps si possible) mais pas montées en graines ;
    • 10 litres d’eau de pluie, ou d’eau non chlorée et non calcaire (car le calcaire bloque l’absorption des principes actifs) ;
    • un contenant de plus de 10 litres, ou deux seaux (des contenants en plastique ou en bois car le métal s’oxyde avec la fermentation du purin), où vous pourrez brasser quotidiennement le purin ;
    • un ustensile pour brasser (gros bout de bois, spatule géante en plastique, …) ;
    • un tissu (toile de jute) ou un grand torchon pour recouvrir le mélange en fermentation (peut servir aussi pour la filtration) ;
    • un grand entonnoir ;
    • des bidons ou bouteilles opaques ;
    • un pulvérisateur.

Faire son purin d’ortie

Si vous n’avez pas d’orties au jardin, vous en trouverez un peu partout, en campagne ou en ville : bordures de routes, champs, bords de canaux, parcs, etc.

faire-son-purin-ortie

La recette est très simple, mais contient quelques points de vigilance pour un bon résultat :

  1. Arrachez les orties à la main (avec des gants), sans cueillir les orties montées en graines, car elles s’éparpilleraient dans tout votre jardin en utilisant le purin ensuite. Comptez toujours 1 kilo pour 10 litres de purin et prenez la quantité désirée.
  2. Broyez les orties grossièrement ou hâchez-les (encore mieux). Plus les morceaux sont petits, plus rapide sera la fermentation, et plus importante sera la concentration en éléments nutritifs et principes actifs. Petite astuce : passez-les à la tondeuse !
  3. Mélangez-les à l’eau de pluie dans le contenant prévu pour la macération, recouvrez d’un tissu pour protéger et faire monter la température.
  4. Laissez macérer 15 jours dans un endroit ombragé et protégé de la pluie, au fond du jardin ou d’une pièce où vous ne vivez pas (l’odeur nauséabonde est très forte).
  5. Remuez le tout une à deux fois par jour, en remuant bien les morceaux, et en surveillant les bulles qui remontent à la surface (signe de fermentation). Plus il fait chaud, plus c’est rapide, mais il faut impérativement que la température extérieure soit comprise entre 10°C et 30°C.
  6. Lorsqu’il n’y a plus de bulles, la fermentation est terminée et le purin d’orties est prêt ! Vous pouvez alors le filtrer et le mettre dans des bidons opaques, à stocker au frais (12°C) et à l’abri de la lumière.
  7. Attention, le purin s’utilise toujours dilué (sinon il est trop concentré et vous tuerez vos plantes) ! Faites un pulvérisateur, avec une dilution de 1 pour 10 avec de l’eau (vos 10 litres de purin représentent donc 100 litres d’engrais/insecticide).

Le purin d’orties express

Il n’y a pas de fermentation, mais ce purin express est tout de même efficace et s’utilise non dilué. Utilisez les plus jeunes feuilles des orties (à l’extrémité de la tige) qui sont plus riches en nutriments, lavez-les et mélangez-les à de l’eau tiède. Laissez décanter une journée, et utilisez le liquide dans les jours qui suivent.

Utiliser son purin d’ortie

purin-ortie-maison

  1. Insecticide : avec un vaporisateur, pulvérisez vos rosiers et vos plantes appréciées des pucerons, acariens et autres nuisibles, pour les empêcher de les envahir ou pour les tuer (cela fonctionne mieux en utilisation préventive).
  2. Antifongique préventif : contre le mildiou, la nécrose apicale ou la fonte des semis.
  3. Désherbant : utilisé pur, il brûle les végétaux pulvérisés.
  4. Activateur de décomposition : jetez le purin d’orties dans votre compost.
  5. Engrais : mettez en au fond du trou de vos plants de tomates, et au pied des pousses du potager, il stimule la croissance grâce à sa haute teneur en azote et en potassium.

Soyer le premier à donner votre avis

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Comment creuser une citrouille d’Halloween ?

Halloween approche, c’est l’heure de sortir vos déguisements, de préparer les bonbons et de creuser votre citrouille d’Halloween ! Quoi de mieux pour une ambiance inquiétante qu’une Jack-O’-Lantern à l’américaine ? Récoltez le fruit de votre labeur au potager, avec une citrouille ou une grosse courge du jardin, d’un couteau, d’un feutre, et suivez le […]

Comment faire du compost ?

Comment faire du compost ?

Le compost est le processus de recyclage des matières organiques. Les jardiniers s’en servent pour nourrir, protéger et fortifier les plantes et le potager. Pour vous mettre au compostage domestique, rien de sorcier : vous pouvez faire du compost à partir de vos déchets de cuisine (épluchures de légumes, sachet de thé, etc.) et de […]