Les délais de réapprovisionnement indiqués sont communiqués par nos fournisseurs à titre informatif et peuvent évoluer

MOTOR START KUBOTA - 300 ML

Kubota
Prix réduit !
-0,39
Moto start Kubota Agrandir l'image

MOTOR START KUBOTA - 300 ML

Kubota

Huile pour machines à moteurs. Permet le démarrage instantané de tous moteurs (moteur à essence ou diesel, automobile, tracteur, tondeuse…).

Plus de détails

En Stock
19,38 € TTC 18,99 € TTC

Caractéristiques du motor start kubota

  • Pour moteurs
  • Permet le démarrage instantané
  • Vaporisateur de 300 ml

Nos modes de livraison
  • En magasin En magasin
  • La Poste - Colissimo à domicile La Poste - Colissimo à domicile
Prix : 18.99€ TTC
Marque : Kubota
Il y a 0 avis
Voir tous les avis
Vos avis

Aucun avis, Soyez le premier à donner votre avis

Magazine : Culture Jardin

Comment hiverner sa tondeuse ?

Après des mois de loyaux services, il est temps de laisser un peu de répit à votre tondeuse à gazon. Mais attention à ne pas faire ça n’importe comment. Hiverner sa tondeuse doit se faire dans les règles de l’art. LAMBIN vous accompagne pas à pas dans la mise hors service de votre tondeuse pour cet hiver.

Pourquoi faut-il hiverner sa tondeuse ?

Lorsque les températures descendent en dessous des 5 degrés, la croissance du gazon s’arrête et les tondeuses sont mises à l’arrêt. Il est alors nécessaire d’hiverner sa tondeuse afin qu’elle se réveille en pleine forme au printemps. En effet, mal préparée pour cet arrêt prolongé, la tondeuse peut s'abîmer.

Les étapes pour hiverner sa tondeuse ?

Pour hiverner votre tondeuse, suivez attentivement ces cinq étapes.

Nettoyer votre tondeuse

Nettoyer correctement votre tondeuse avant de l’hiverner permet d’éviter que ses différents éléments ne vieillissent. Avant de procéder à n’importe quel nettoyage, dévissez impérativement la bougie afin d’éviter tout démarrage accidentel. Vous pouvez commencer par nettoyer le bac de ramassage avec votre jet d’eau en vous assurant que les cavités soient entièrement débouchées dans ce cas. Après votre dernière tonte et avant d’hiverner votre tondeuse, il est nécessaire de nettoyer à l’aide d’un jet d’eau et d’une brosse afin de retirer tous les résidus d’herbe accumulés sous le carter. Basculez la tondeuse en arrière ou sur le côté opposé au carburateur et au filtre à air afin que l’huile du moteur n’y pénètre pas. En effet, si l’huile s’introduit dans le filtre et le carburateur, vous pouvez dire adieu à votre tondeuse. Une fois que vous avez atteint le carter, brossez bien les résidus d’herbes et rincez suffisamment à l’eau. Un carter totalement lisse permet de ne pas entraver l’éjection de l’herbe lors de la tonte. Toujours avec votre jet d’eau et en gardant la tondeuse dans cette position, attaquez-vous ensuite aux roues. Débarrassez-les des déchets qui pourraient s’y être accrochés. Nettoyez à la brosse les ailettes de refroidissement du moteur qui se trouvent autour de l’emplacement de la bougie. Une fois que votre tondeuse est bien sèche, lubrifiez les parties métalliques comme la lame afin d'éviter qu’elle ne se rouille durant l’hiver.

Préparer le moteur

De manière générale, même pendant l’été, une tondeuse thermique a besoin de beaucoup d’entretien. Il existe une règle d’or en matière de moteur : pour hiverner sa tondeuse, on ne laisse jamais un réservoir ne serait-ce qu’à moitié rempli. En effet, une condensation risque de s’y créer et d'altérer la combustibilité du carburant et de former de la rouille. Vous pouvez alors être certain de ne pas parvenir à faire redémarrer votre tondeuse au printemps. Pour cela, deux options s’offrent à vous. La première option est d’utiliser une pompe à siphon ou une seringue afin d’extraire toute l’essence du moteur et de laisser ensuite tourner le moteur au ralenti jusqu’à épuisement d’essence. Au moment d’hiverner votre tondeuse, il vous faudra veiller à ne pas reboucher hermétiquement votre réservoir à essence afin d’éviter la condensation. Vous pouvez en revanche déposer par-dessus, un verre retourné afin que la poussière ne s’y infiltre pas. La deuxième option consiste à remplir le réservoir à ras bord avec un produit stabilisateur. Cela permettra d’éviter la formation de résidus qui pourraient obstruer le carburateur et préservera les pièces en caoutchouc du dessèchement. Demandez conseil au constructeur de votre tondeuse afin qu’il vous aiguille vers l’option adaptée à votre modèle.

Vérifier l’huile

Avant d’hiverner votre tondeuse, il n’est pas obligatoire de vidanger l’huile. Cependant, veillez à toujours vérifier son niveau avant chaque utilisation. L’huile permet la lubrification du moteur et doit donc être remplacée après environ 25 heures d’utilisation. Avant d’hiverner votre tondeuse, assurez-vous que le niveau d’huile soit correct. Même stockée, votre tondeuse doit être maintenant dans un bon état de fonctionnement. Si l’indice de niveau d’huile de votre tondeuse est au niveau minimal, vous pouvez remplir votre réservoir avec une huile similaire. Veillez à ne pas dépasser le niveau d’huile maximal autorisé, car cela pourrait endommager le moteur. hiverner-tondeuse-nettoyer Si vous remarquez que l’huile est devenue noire, il vous faudra alors la vidanger et la remplacer en usant de la vis de vidange. Si vous ne possédez pas de vis à vidange, vous pouvez allumer le moteur durant une courte durée afin de faire chauffer l’huile. Cela permettra de la fluidifier. Une fois votre huile chauffée, éteignez le moteur et débranchez la bougie d’allumage. Penchez ensuite la tondeuse au-dessus d’un récipient destiné à recueillir l’huile.

Vérifier la lame de coupe

Lorsque vous vous apprêtez à hiverner votre tondeuse, arrêtez-vous afin d’observer la lame de coupe. Son état doit lui permettre d’affronter les températures négatives de l’hiver et de reprendre ses fonctions lors de la première tonte au printemps revenu. Si vous remarquez des fissures et des entailles, c'est qu’elle n’est pas encore tout à fait prête à passer l’hiver. Vous pouvez alors choisir de la faire affûter et équilibrer par un professionnel ou de racheter une nouvelle lame si cela vous semble nécessaire.

Inspecter la bougie d’allumage

La bougie est la pièce qui assure le démarrage de votre tondeuse. Elle produit une étincelle qui permet d’allumer le moteur. L’intensité de cette étincelle et donc la réussite de l’allumage du moteur dépendent donc de la propreté de la bougie. Alors si vous hiverner votre tondeuse sans vérifier l’état de votre bougie d’allumage, il y a de grande chance que vous ne parvenez pas à faire démarrer votre tondeuse au printemps. Pour la nettoyer, il vous faut la débrancher du circuit électrique puis nettoyer ses rebords avant de la retirer. Cela empêchera les débris de tomber dans la chambre à combustion. Vous devez ensuite dévisser la bougie à l’aide d’une clé adéquate. Retirez ensuite les éventuels résidus sur les électrodes à l’aide d’une brosse métallique. Si vous n’y parvenez pas, il faudra alors remplacer la bougie d’allumage. Une fois la bougie changée ou nettoyée, pensez à verser de l’huile dans l’ouverture de la bougie et faites-la passer dans le moteur tout en veillant à ce qu’elle reste déconnectée du circuit électrique. Vous êtes prêt à faire hiverner votre tondeuse !

Où faut-il faire hiverner sa tondeuse ?

Bien que les conditions météorologiques dépendent beaucoup de votre zone de résidence, l’hiver offre toujours un petit choc de température pouvant parfois être mal vécu par les outils de jardinage. Une fois votre tondeuse bien propre, il vous faudra l’entreposer dans un endroit où elle pourra passer l’hiver en toute tranquillité. Choisissez un endroit propre et sec comme un cabanon de jardin par exemple. Évitez de faire hiverner votre tondeuse dans la maison, près des sources de chaleur ou sous une bâche de jardin, bien trop exposé au froid.

Quel matériel pour élaguer un arbre ?

Afin que vos arbres restent en bonne santé, les jardiniers expérimentés recommandent de les élaguer régulièrement. L’automne est la période idéale pour s’y atteler. Alors pour vous assurer un résultat de qualité cette saison, vos outils doivent être choisis avec précautions en fonction du type de branche que vous allez rencontrer.

Quand élaguer un arbre ?

Vous vous apprêtez à élaguer votre arbre ? Posez-vous d’abord quelques questions. En effet, la période et la fréquence d’élagage dépendent beaucoup du climat et du type d’arbre. En climat tempéré, les arbres résineux tels que les sapins sont préférablement à entretenir au printemps ou en automne, avec un élagage doux environ tous les trois ans. Pour les arbres feuillus non-fruitiers (platane, bouleau…), on considère généralement que la bonne période d’entretien est entre novembre et mars. Enfin, pour les arbres fruitiers, une attention particulière favorise le bon développement des fruits d’année en année. Notamment, après la période de fructification, une taille effectuée pour lui donner une forme spécifique (en fonction de l’espèce) aidera l’arbre à produire plus efficacement ses fruits l’année suivante. Une taille sera appelée « taille hivernale » quand elle sera effectuée sur un arbre ayant perdu ses feuilles, et « taille en vert » quand on cible spécifiquement de jeunes rameaux pendant que l’arbre est en feuilles. En résumé :
  • Arbres résineux à élaguer tous les 3 ans au printemps ou à l’automne ;
  • Arbres feuillus non-fruitiers à élaguer entre novembre et mars ;
  • Arbres fruitiers à élaguer en fonction de la période de fructification.

Quels outils pour élaguer un arbre ?

Les outils pour élaguer un arbre sont très nombreux et dépendent beaucoup du genre de technique que vous allez utiliser. Sachez que plus un arbre sera grand et vieux, plus il vous faudra du matériel lourd, complexe et puissant.

Le sécateur

Le sécateur est l’outil de base du jardinier. Avec un peu de chance, vous en possédez déjà un. Pour tailler les tiges et les branches d’un diamètres de 15 à 30 mm, il ne vous faudra pas plus qu’un sécateur. materiel-elaguer-arbre-outils Facilement manipulable, vous pouvez l’utiliser avec une seule main. Il existe deux grands types de sécateurs : les sécateurs manuels et les sécateurs à assistance. Ces derniers sont généralement réservés aux professionnels et sont bien plus onéreux.

La scie à élaguer

La scie à élaguer ou scie d’élagage, c’est un peu le couteau suisse du jardinier. Elle permet de couper facilement une branche qui gène, d’éclaircir l’intérieur d’un vieil arbuste ou encore de mener une taille d’élagage sur un vieil arbre. Si les branches à couper sont d’un diamètre de 35 à 40 millimètres, le sécateur ne vous suffira pas et c’est vers la scie à élaguer qu’il faudra vous diriger. La scie peut être fixe, pliante ou encore rétractable. La lame peut être droite ou courbée ou encore à 2 ou 3 biseaux. Les lames en courbe permettent de travailler en hauteur, par-dessus l’épaule et sont bien plus efficaces que les lames droites, car elles demandent moins d’effort de tirage. Pour atteindre des branches plus hautes sur des arbres fruitiers par exemple, vous pouvez totalement fixer votre scie à élaguer à une branche télescopique. Il existe différentes longueurs de perches pouvant atteindre jusqu’à 9 mètres.

L’élagueur

L’élagueur permet de couper des branches d’un diamètre de plus de 45 millimètres. L'élagueur est comparable à un grand sécateur qui offre une surface de coupe relativement large. Il s’utilise à deux mains et demande donc une certaine force et habileté.

La tronçonneuse

Une fois qu’on dépasse l’épaisseur de 45 millimètres ou qu’on effectue une taille plus appuyée, il est nécessaire de se munir d’une tronçonneuse. Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également avoir recours à des véhicules de travaux afin d’atteindre les hauteurs de l’arbre. Attention tout de même, une tronçonneuse n’est pas un jouet et ce genre d'élagage est réservé aux professionnels. Une personne non expérimentée prendra le risque de se blesser, mais aussi d'abîmer l’arbre.

Comment élaguer un arbre en toute sécurité ?

Généralement réalisé par des professionnels, l’élagage d’un arbre peut s’avérer dangereux surtout lorsqu’il est réalisé par des particuliers sans expérience. Si vous choisissez d’élaguer vous-même un arbre de votre jardin, il faudra avant tout veiller à ce que votre équipement soit de bonne qualité. Pensez toujours à vérifier l’état de votre matériel avant de vous aventurer loin du sol. Il vous faut impérativement un harnais, un baudrier ainsi qu’une ceinture de protection afin d’éviter les chutes. Les professionnels utilisent très souvent une nacelle pour le travail sur des arbres très hauts. Une fois sécurisé, enfilez des protections qui vous permettront d’être protégé contre les blessures dues aux outils d'élagage : vêtements anti-coupure, gants ainsi que des lunettes de protection. Portez des chaussures adaptées à ce genre de travaux. De mauvaises chaussures pourraient vous faire perdre l’équilibre facilement. Pensez également au casque de sécurité pour vous protéger lors d’éventuelles chutes de branches.

Comment préparer sa pelouse pour l’hiver ?

Votre pelouse, vous y avez mis du cœur à l’ouvrage et vous en êtes aujourd’hui très fière. Mais l’hiver et ses températures négatives menacent son état. Alors pour mettre toutes les chances de votre côté et retrouver votre pelouse telle que vous l'avez laissée, il va falloir redoubler d’effort. Voici quelques conseils pour préparer votre pelouse avant l’hiver.

Pourquoi faut-il préparer sa pelouse pour l’hiver ?

Il est nécessaire de préparer sa pelouse avant l’hiver. En effet, les températures négatives sont extrêmement nocives pour la santé du gazon. Sans préparation, vous risquez de retrouver votre pelouse dans un piteux état. Cinq étapes suffisent : la tonte, la fertilisation, le terreautage, le semis et le ramassage des feuilles.

Les étapes pour préparer sa pelouse pour l’hiver

Afin de vous aider à prendre soin de votre jardin, LAMBIN vous a listé les cinq étapes indispensables pour préparer sa pelouse pour l’hiver.

La tonte

Même en hiver, le gazon continue de pousser jusqu’au premier gel. Cependant, après le premier gel, le gazon ne doit plus être tondu à cause de la fraîcheur. C’est cette dernière tonte qui déterminera l’état du jardin durant la période de froid, de neige et de gel qui arrive. En effet, elle permet de garder l’herbe saine, dense et jolie et aide à éliminer les feuilles et autres débris qui étouffent la pelouse. Lorsque l’herbe est nouvellement coupée, elle est beaucoup plus sensible à la fraîcheur et aux maladies dues à la baisse de la température. Il est alors conseillé de laisser une hauteur entre 6 et 8 cm pour préparer votre pelouse avant l’hiver. Après la tonte, veillez à débarrasser les débris de brins coupés de votre jardin afin que votre pelouse ne s'asphyxie pas. prepare-pelouse-hiver-tondre Pour que votre jardin soit plus dense et plus résistant, vous pouvez utiliser un aérateur afin de créer des trous suffisamment profonds dans le sol. Après cette dernière tonte, il va vous falloir prendre soin de votre tondeuse afin de préserver son bon état pour la belle saison. Normalement, vous n’aurez pas à tondre avant le mois de mars.

La fertilisation

Pour préparer votre pelouse avant l’hiver, il va vous falloir fertiliser votre sol. L’étape de la fertilisation se fait généralement au mois de septembre ou octobre et permet à votre pelouse de survivre aux vents, à la neige et aux grands froids. Grâce à la fertilisation, vous assurez à votre pelouse une belle repousse car l’engrais a la possibilité de pénétrer jusqu’aux racines. Attention, veillez à bien suivre les recommandations sur le sac de votre engrais. En mettre plus que la dose recommandée sera nocif pour votre pelouse mais aussi pour l’environnement. Les surplus qui n’auront pas pu être absorbés par le sol seront emportés par la pluie et rejoindront les cours d’eau.

Le terreautage

Le terreautage permet d’améliorer la structure de la couche superficielle du sol pour favoriser les échanges gazeux et stimuler alors la croissance des racines et est donc indispensable pour préparer votre pelouse avant l’hiver. Votre gazon résistera mieux au froid de l’hiver et vous retrouverez une pelouse dense, verte et brillante dès le retour des beaux jours. Pour terreauter votre pelouse, il vous suffit d’ajouter une mince couche de terre ou de compost sur l’ensemble du sol recouvert de pelouse. L’idée est de lui apporter de nouveaux nutriments et une bonne dose de matière organique.

Le semis

Si au moins de septembre et octobre vous remarquez des endroits de gazon dégarnis, il est conseillé de s’en occuper durant l’automne. Le risque est que les mauvaises herbes prennent le dessus durant le prochain printemps. Pour préparer votre pelouse avant l’été, grattez la surface de votre sol avec un râteau et ajoutez des semences à gazon de qualité. Veillez à ce que la graine ait bien un contact avec le sol pour qu’elle y germe et s’y implante. Veillez également à maintenir le sol humide pendant deux semaines après vos semis.

Le ramassage des feuilles

Une fois que les températures commencent à baisser radicalement, les feuilles se détachent des arbres et terminent leur course sur votre gazon. Si pour préparer sa pelouse avant l’hiver, le ramassage des feuilles semble anecdotique, il permet pourtant à votre gazon de profiter de toute la lumière possible. Vous pouvez aussi bien utiliser un râteau qu’un souffleur électrique. preparer-pelouse-hiver-ramassage Une fois vos feuilles ramassées, vous pouvez choisir de les composter, de les jeter, de les faire ramasser par votre municipalité ou encore les déchiqueter avec votre tondeuse. Si vous avez une plate-bande ou un potager, vous pouvez également utiliser vos feuilles mortes comme paillis afin de protéger du froid les racines des plantes.

Pourquoi faut-il couvrir son gazon pendant l’hiver ?

Lorsque les hivers sont très durs, les fiers propriétaires de jardin se servent des toiles de protection hivernales pour préparer la pelouse avant l’hiver. Ces toiles permettent donc au gazon de mieux résister au froid et de retrouver leur état sain plus rapidement lorsque les températures augmentent. Éviter le contact direct de la pelouse avec la neige permet de créer une stabilité de température et empêche donc l’herbe de brûler. Généralement, durant l’hiver, les matières abrasives comme le sel, le gravier ou le sable sont utilisées afin d’éviter les accidents. Cependant, ces matières endommagent énormément l’herbe et retardent même sa pousse une fois le printemps venu. Les toiles protègent donc votre gazon contre ces matières mais vous facilitent également grandement le ménage de printemps. Terminées les longues heures à passer le râteau dans le jardin à chasser le moindre grain de sable.

Comment chasser la mousse au jardin ?

La mousse au jardin apparaît naturellement et très rapidement sur certaines pelouses. Si la mousse qui envahit les forêts ravit les amoureux de la nature, celle dans nos jardins exaspère les propriétaires. Voici quelques conseils pratiques anti-mousse afin de lutter contre ce phénomène.

Comment choisir son nettoyeur haute pression ?

Pour nettoyer ses outils, ses objets, sa voiture ou même ses espaces extérieurs, un nettoyeur haute pression est un allié qui vous facilitera la vie. Lambin vous explique comment choisir un nettoyeur haute pression adapté à vos besoins.

Comment choisir un taille-haie thermique ?

Pour vos haies, hautes ou courtes, il est nécessaire d’utiliser un outil adéquat. Le taille-haie va permettre de vous occuper vous-même de l’entretien de vos haies ou de vos buissons. Mais choisir son taille-haie peut être un exercice difficile face à tout ce qui peut être proposé. Lambin vous aide dans le choix de votre taille-haie thermique.

Comment choisir sa tondeuse thermique ?

Pour tout propriétaire de terrain, faire l'acquisition d'une bonne tondeuse à gazon est primordial. Pour certains, pas de doute : ça sera une tondeuse thermique ou rien. Si choisir une tondeuse thermique présente beaucoup d’avantages, encore faut-il choisir le bon modèle. Entre les nombreuses caractéristiques, Lambin vous aide à vous y retrouver.

Comment choisir sa débroussailleuse ?

La débroussailleuse est un outil de jardinage dédié au débroussaillement de vos terrains. Il permet ainsi de nettoyer vos jardins des hautes herbes, des ronces, des buissons et des broussailles ! Et comme un sol nettoyé, entretenu est un sol sain, il s’agit donc d’un outil essentiel au bon entretien de vos chers arbres et plantations. Mais comment choisir sa débroussailleuse ? Vers quel modèle se diriger ? Et comment savoir quel type d’outil correspond à ses besoins ? Lambin vous donne quelques conseils...

Comment choisir sa tondeuse autoportée ?

Parfait pour les grands espaces, la tondeuse autoportée vous permettra une tonte rapide, précise et uniforme. Lambin vous présente toutes les informations qui vous aideront à bien choisir votre tondeuse autoportée.

Débroussailleuse ou coupe bordure ? Que choisir et pourquoi ?

Bien choisir son matériel est important pour effectuer vos travaux de jardin. Il faut savoir que chaque outil est adapté à une utilisation spécifique, de ce fait vous devez bien vous équiper d’outils adaptés, c’est ce facteur qui vous aidera à choisir entre une débroussailleuse et un coupe bordure. Lambin vous présente donc comment choisir entre une débroussailleuse et un coupe bordure.

Comment cultiver les plantes et les herbes aromatiques

Les herbes et les plantes aromatiques mettent plus de couleurs et plus de saveurs dans vos plats. Faciles à cultiver, vous pouvez les mettre aussi bien dans un coin de votre jardin que dans un pot sur votre balcon. Voici quelques conseils pour cultiver :