protection caoutchouc Lame bull 966833001

Husqvarna
Promo!
protection caoutchouc Lame bull 544921701 Agrandir l'image

protection caoutchouc Lame bull 966833001

Husqvarna

protection caoutchouc

Plus de détails

Disponible sous 5 à 7 jours
129,90 € TTC

protection caoutchouc pour lame bull 966833001 Husqvarna

Nos modes de livraison
  • A domicile (France Express) A domicile (France Express)
  • En magasin En magasin
Prix : 0-300€
Marque : Husqvarna
Il y a 0 avis
Voir tous les avis
Vos avis

Aucun avis, Soyez le premier à donner votre avis

Magazine : Culture Jardin

Que planter en Juillet ?

L’été est bien installé, c’est le moment de récolter les fruits de votre jardinage du printemps, mais aussi de renouveler le potager ! En juillet, ne laissez pas dépérir votre potager, c’est l’occasion de refaire des semis, de planter et d’entretenir pour maintenir l’équilibre du jardin et récolter jusqu’à l’hiver. Alors que planter en juillet, et par où commencer ? Suivez le guide !

Que planter en juillet dans le potager ?

En juillet, désherbez et binez entre vos cultures pour aérer le sol, enlever les mauvaises herbes et aider la cohabitation entre plants existants et nouveaux semis à venir. Griffez bien la terre en binant, de façon manuelle ou mécanique, pour en casser la croûte : l’eau pénétrera plus facilement les cultures lors de l’arrosage du soir.

Que semer au mois de juillet ?

C’est le moment de semer vos fleurs bisannuelles : les pensées, les digitales, les myosotis et les pavots, que vous repiquerez en septembre. Côté potager, voilà les légumes que vous pouvez planter en juillet :
  • Courgettes : arrosez régulièrement les pieds existants et semez en godet quelques graines, en pleine terre, pour de belles récoltes en fin de saison.
  • Potirons : commencez à semer pour en récolter à Halloween.
  • Brocolis, artichauts : plantez ou repiquez les plants qui commenceront à produire au début du mois d'octobre.
  • Choux fleurs : plantez ou repiquez en pleine terre à leur place définitive ceux semés en pépinière le mois dernier ou achetées en jeunes plants.
  • Choux d'hiver, choux de Bruxelles, choux frisés, choux pommés, laitues d'hiver, poireaux d'hiver, betteraves, oignons blancs, pois, radis d'hiver (radis noir, rose, violet) : plantez ou repiquez dès maintenant en pleine terre, à leur place définitive, pour que les "pommes" aient le temps de bien se former. A déguster dès octobre !
  • Choux chinois, laitue, épinards, mâche, chicorée frisée, scarole, chicorée sauvage, roquette, cresson, poivrons et piments : semez directement au potager en ligne à partir de la mi-juillet.
  • Radis, poireaux, carottes, navets : semez en ligne toutes les 2 semaines pour une récolte régulière.
  • Haricots verts nains : semez pour les récolter en septembre.
  • Oseille, persil, cerfeuil, chervis, angélique, bourrache, la coriandre, aneth, basilic, ache des montagnes : semez, dans un endroit ombragé pour le cerfeuil, et arrosez abondamment.
  • Artémise, lavande, thym : faites des boutures de vos variétés préférées.
  • Basilic : plantez et pincez les plants existants pour aider les plants à se ramifier.
  • Phacélie, fenugrec, thym, ail des ours, aneth, moutarde, citronnelle, sauge, estragon, cerfeuil, persil : semez sur les emplacements libérés.
semer-potager-juillet

L’entretien à faire au jardin au mois de juillet

A présent, vous savez quoi planter en juillet. Or, c’est aussi le moment de :
  • concombres et courgettes : taillez-les ;
  • tomates : arrosez régulièrement, palissez les tiges sur leur support et contrôlez la solidité des tuteurs.
  • aubergines : étêtez vos aubergines au dessus du second bouquet sur la tige principale. Supprimez les rejets qui partent du pied.
  • melons : arrosez régulièrement et traitez contre l’oïdium, supprimez les pousses dans fleurs et pincez au-dessus de la troisième feuille
  • pastèques : paillez-les et arrosez-les ;
  • choux fleurs : rabattez sur les pommes les feuilles situées juste en-dessous, pour les protéger du soleil quand elles atteignent 10 cm de diamètre ;
  • choux d'hiver, choux de Bruxelles, choux frisés, choux pommés, laitues d'hiver : arrosez régulièrement et placez des collerettes en carton pour dissuader la mouche du chou de venir y pondre ses œufs, paillez aussi après un bon binage ;
  • poireaux : buttez-les légèrement au fur et à mesure de leur croissance pour allonger le fût ;
  • céleris branches : mettez-les à blanchir dès la mi-juillet, récoltez les plus développés, et commencez à les récolter dans une quinzaine de jours ;
  • pommes de terre : buttez et traitez préventivement contre le mildiou, avec une pulvérisation de bouillie bordelaise, respectez les doses pour une utilisation non polluante ;
  • asperges : épandez de l'engrais dans l'aspergeraie ;
  • radis, betteraves : arrosez les semis pour qu'ils durcissent et ne piquent pas ;
  • légumes-graines, haricots, petits pois : buttez-les lorsqu’ils ont 20cm de haut et ramez-les, arrosez régulièrement ;
  • ciboulette : coupez à ras du sol après sa floraison pour stimuler la repousse durant l’été ;
  • arroche et basilic : pincez pour aider les plants à se ramifier.
entretien-potager-juillet Et si vous êtes encore motivés, boostez vos plantes en les arrosant tous les quinze jours avec du purin d'ortie, de consoude ou de prêle dilué. Taillez vos arbres fruitiers si vous en avez, éclaircissez poiriers et pommiers. Aussi, récoltez les aromates à sécher peu avant leur floraison : mélisse, sarriette, hysope, estragon, thym, lavande. Enfin, éclaircissez les légumes racines, aérez le tas de compost, et arrosez abondamment et régulièrement le potager. Vous partez en vacances ? Paillez d’une belle épaisseur (de tontes de gazon sèches par exemple) vos cultures, et tondez une dernière fois avant votre départ. Enlevez les fleurs fanées, sortez votre taille-haie, et paillez à leur pied pour garder la fraîcheur. Vous savez désormais ce qu’il faut entretenir et planter en juillet !

Spécial confinement : on s’occupe de la pelouse !

Dans le contexte actuel mêlant COVID-19 et confinement, Lambin vous encourage à rester chez vous pour tous nous protéger. Profitez de cette occasion pour faire des travaux de jardin, en ce moment, c’est la période idéale pour entretenir sa pelouse ! Lambin vous donne quelques conseils pour entretenir votre pelouse pendant le confinement...

Profitez du confinement pour entretenir votre tondeuse

COVID-19 oblige, le confinement s’impose pour tous nous protéger. Lambin vous encourage à bien rester chez vous. En attendant, pour bien occuper votre confinement, et si vous partiez sur une session d’entretien de votre tondeuse ? Nous entrons dans la période où elle sera le plus sollicitée, il convient donc d’avoir une tondeuse en bon état ! Lambin vous donne quelques conseils pour entretenir votre tondeuse pendant le confinement... 

Confinement : que peut-on faire facilement au jardin

COVID-19 oblige, nous devons rester chez nous pour nous préserver et préserver notre entourage du coronavirus. Bien que le confinement ne nous autorise pas à quitter notre domicile (sans raison valable), vous pouvez totalement sortir dans votre jardin. C’est même un excellent moyen de rendre cette période plus agréable. Lambin vous donne quelques conseils pour entretenir votre jardin pendant le confinement.

Quels sont les avantages d’un robot tondeuse ?

Vous êtes fatigués de tondre manuellement votre jardin ? Vous hésitez à passer à la vitesse supérieure grâce au robot tondeuse ? Lambin vous explique quels sont les avantages que procurent les robots tondeuses...

Choisir une tondeuse adaptée à votre jardin

Pas facile de choisir la tondeuse qui convient le mieux à son jardin ! Entre les différents types de tondeuses, robots tondeuses et les différentes performances de chaque outil , il y a vraiment de quoi s’y perdre. Lambin vous présente donc quelques conseils pour choisir la tondeuse la plus adaptée à votre jardin.

Éloigner les insectes avec la tanaisie

Éloigner les insectes avec la tanaisie

La tanaisie, à la fleur jaune dorée, a de nombreuses vertus, notamment des propriétés fongicides et insectifuges. Originaire d’Europe de l’est, cette plante médicinale vivace de la famille des Astéracées fut longtemps cultivée et utilisée par les moines avant de s’acclimater à de nombreuses régions et d’arriver dans nos jardins. Découvrez son pouvoir répulsif puissant contre les insectes.

Comment utiliser la tanaisie au potager ?

Vous pouvez utiliser la tanaisie comme plante décorative, comme fongicide et surtout comme insecticide naturel car ses principes actifs ont le pouvoir d’éloigner les insectes : mites, puces, fourmis, tiques, et punaises. Elle peut être utilisée telle quelle ou préparée en macération, en infusion, en purin ou en décoction, afin de décupler ses pouvoirs insecticides et fongicides. Dotée d’une tige dressée, d’un feuillage vert foncé et en corymbe d’une sommité en épaisses touffes de fleurs jaunes lumineuses, la tanaisie pousse naturellement près des cours d’eau, des chemins et des terrains vagues. Son odeur rappelle celle du camphre ou du bois.

Utiliser la tanaisie en infusion

L’infusion de tanaisie protège :
  • les pois, les épinards, les salades et les haricots contre la mouche des semis ;
  • les pruniers contre l’hoplocampe ;
  • les ronciers et fraisiers contre les acariens.
infusion-maceration-tanaisie La recette est simple :
    1. hâchez 300 g de tanaisie fraîche dans un récipient en plastique (jamais de métal),
    2. faites bouillir de l’eau de pluie et versez-la dans le récipient,
    3. filtrez après 24h,
    4. diluez l’infusion à 10% avant de l’utiliser.

Préparer la tanaisie en macération

La macération de tanaisie prévient l’apparition de rouille et de mildiou sur les plants de tomates et de pommes de terre.
  1. Coupez finement 30 g de fleurs séchées,
  2. mélangez-les à 1 litre d’eau de pluie,
  3. laissez macérer trois jours dans un récipient en plastique (jamais de métal).

Recourir à la tanaisie en décoction

La décoction de tanaisie permet de lutter contre de nombreux insectes qui aiment décimer le potager.
  1. Hâchez 30g de fleurs séchées ou 150 g de fleurs fraîches,
  2. mélangez-les à 1 litre d’eau de pluie,
  3. laissez macérer une journée dans un récipient en plastique (jamais en métal),
  4. faîtes bouillir puis frémir une vingtaine de minutes en couvrant la casserole,
  5. laissez macérer de nouveau une journée,
  6. filtrez le tout, la décoction est prête.

faire du purin de tanaisie

decoction-purin-tanaisieLe purin de tanaisie vous sera utile pour arroser les pieds de vos plantes.
  1. Hâchez 2 kilos de tanaisie,
  2. mélangez-les à 10 litres d’eau de pluie,
  3. couvrez et laissez macérer le tout 2 semaines,
  4. brassez et observez chaque jour,
  5. après 15 jours, des bulles se forment : le purin est prêt.
Vaporisez vos préparations de tanaisie le soir sur les cultures endommagées pour tuer et repousser les envahisseurs. Placez la plante entière près des vignes et du potager, et en pot dans la maison pour éloigner les mites, puces et acariens.